Tendances Marché
27 novembre 2018

Pays émergents, chefs évidents

Gaggan Anand, né il y a quarante ans à Calcutta en Inde, met en lumière la gastronomie de son pays, à… Bangkok. En ne tirant pas sur la corde sensible du curry de surcroît. « Son restaurant est devenu une des destinations gastronomiques les plus courues de la planète », relève Food and Sens. Car le 50 Best a intronisé Gaggan et son menu de « cuisine indienne progressiste » en 25 emojis comme le meilleur restaurant d’Asie, de 2015 à 2018. Gaggan Anand a eu droit à son volet dans la saison 2 de « Chef’s Table » (Netflix) et à un « Culinary Journeys » de CNN en 2015. Deux documentaires qui racontent bien le parcours du premier chef indien à être passé par El Bulli chez Ferran Adrià, ce qui lui vaut de la part du prestigieux « Time » le surnom « The Captain Kirk of cuisine ». De son passage chez le révolutionnaire Catalan, il a tiré plein de leçons. Ainsi, il a mis en place un Food Creativity Lab ; et l’un de ses chefs exécutifs a fait ses classes à l’école Redzepi à Copenhague (Danemark). Car le chef n’a qu’une ambition : « I want to create dishes that are beyond imagination. That, according to me, is the future of food. » (« Je veux créer des plats inimaginables. C’est selon moi, l’avenir de la food. »)
Dernier point commun avec Adrià : Anand va également fermer son restaurant en pleine « gloire ». En 2020, Gaggan Bangkok fermera ses portes. Le chef prévoit d’aller faire la révolution indienne au Japon cette fois. 
 

Partager cette page :

© 2018 Sirha. Tous droits réservés. Mentions légales